Partout on tue

 

img-guerre-1870-1-2.gif

A quoi servirait-il de fuir ?
Partout on tue, on incarcère.
Le monde est lassé à mourir
De tant de haines et de guerres.

Et l’on a beau scruter le ciel,
Chercher derrière les nuages
Une lueur providentielle,
Rien que la nuit, que les orages.

Et l’on a beau vouloir parler
A cœur franc de ce qui nous hante.
La crainte nous serre le ventre,
Et personne n’ose parler.

Et l’on a beau vouloir crier
Qu’on a les pieds, les mains liés.
Comme personne ici ne crie,
On se tait par humilité. 

Gettyimages 488734556 635x450 635x400

Maurice Carême

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. UneMarseillaise 18/05/2016

Bonjour, demain je dois passer en oral sur ce poème, mais j'aimerais savoir de quoi parle t'il je ne suis pas sur je voudrais donc être sur, merci d'avance

2. UneMarseillaise 18/05/2016

Bonjour, demain je dois passer en oral sur ce poème, mais j'aimerais savoir de quoi parle t'il je ne suis pas sur je voudrais donc être sur, merci d'avance

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 28/01/2017