Le Père Noël en prison - FIN

- no title specified

 

Bon, je suis une fille sympa, donc j'édite aujourd'hui la fin du conte

http://www.momes.net/histoiresillustrees/perenoel/pere-noel-prison.html

Auteur :Miguel, l'auteur du conte qui s'achève, et également auteur de "Enfance de l'Art", édité au Centre de l'édition, Antibes

 

Le Père Noël en prision - Fin


 

Chapitre 7 : la nuit de Noël

     Cette nuit-là, au-dessus de la prison, un escalier de glace descendit jusqu’à la fenêtre de la cellule du Père Noël. Les barreaux s’ouvrirent comme des pétales et Saint Nicolas, en bougonnant, délivra le Père Noël.
- Ce n’est pas ma nuit, je n’ai même pas eu le temps de me reposer. Je veux bien te sortir de ce pétrin, mais ne compte pas sur moi pour aller distribuer tes colis. Tiens, voilà les clés de ton camion. Débrouille-toi, moi je retourne me coucher. J’ai attaché ton traîneau derrière le camion.

 Le Père Noël remercia chaleureusement Saint Nicolas, mais ce dernier, toujours de mauvaise humeur, ajouta :
- "Tu m’inquiètes, tu sais. Si tu n’étais pas aussi vieux, je ne sais pas si je ne t’aurais pas donné une fessée. Adieu !!"
     L’escalier de glace se mit à fondre au fur à mesure que Saint Nicolas remontait dans l’espace.

     Ceux qui étaient éveillés cette nuit, n’en ont pas cru leurs yeux. Il paraît qu’un énorme camion jaune flambant neuf volait dans le ciel et qu’il tirait un vieux traîneau rouge. Si le Père Noël eut quelques difficultés au début de sa livraison pour s’arrêter juste au-dessus des cheminées, très rapidement, il s’habitua à son nouveau moyen de transport et freina juste où il fallait. Grâce au camion, comme tous les ans, pas un enfant, non pas un seul enfant, ne fut oublié. Enfin, quand le Père Noël arriva au-dessus de la maison du policier, il vit que la cheminée était fermée.
- Encore un enfant qui ne croit pas au Père Noël, soupira-t-il. Quel dommage !
- Tiens, mais on dirait qu’il y a de l’espoir.
     En effet, la cheminée s’entrouvrait, laissant juste assez d’espace pour laisser passer un paquet cadeau.
- Pas facile de ne pas croire au Père Noël, jubila le Père Noël qui se retourna pour prendre un dernier cadeau, dans son traîneau. Mais celui-ci était vide.
- Évidemment, cet enfant n’était pas prévu, que faire ?
     Le Père Noël se concentra et, dans une pluie d’étincelles, disparut du ciel avec son traîneau.

     Quand Valentin se réveilla, même s'il doutait de l'existence du Père Noël sur terre, il préféra vérifier lui-même en allant directement au pied du sapin de Noël. On ne sait jamais...

- Papa, papa, merci, il est superbe, cria Valentin en faisant irruption dans la chambre de son père.
- Mais qu’est-ce que tu racontes ?
- Oh papa! comment tu as deviné, il est magnifique! Comment tu as fait? Je croyais qu’on n'avait plus d’argent ?
- Enfin Valentin, calme-toi, qu’est-ce que tu dis ?


- Regarde.


     Valentin sortit de derrière son dos un magnifique camion jaune fluorescent avec des lumières clignotantes dans la cabine, des phares ronds qui s’allument quand on le fait rouler et même une clé de contact qui déclenche un bruit de moteur.
     Comme il ne lui restait plus de cadeau, le Père Noël avait tout bonnement miniaturisé le beau camion pour l’envoyer dans la cheminée de Valentin.

     À partir de cette nuit-là, et dans les années qui suivirent, il paraît que lors de la veillée de Noël, le Père Noël s’arrête à chaque fois au-dessus de la cheminée de Valentin. Et pourtant, comme tous les enfants, Valentin a grandi. Comme toutes les grandes personnes trop sérieuses, désormais il fait semblant de ne plus croire au Père Noël et ferme la cheminée de sa maison au Père Noël.

     Comme toutes les grandes personnes ?

     Enfin, pas tout à fait, car depuis la nuit du camion jaune, malgré les moqueries de ses collègues, le papa de Valentin, lui, croit dur comme fer au Père Noël.

     Et tous les enfants du monde savent bien qu'il suffit de croire au Père Noël pour que la nuit de Noël, la cheminée s’ouvre, juste l'espace d'un paquet. Il suffit d'y croire et ce n'est pas une question d'âge...




     Mon petit doigt m'a dit que le papa de Valentin a commandé un pistolet en chocolat pour Noël et toi qu'as-tu commandé au Père Noël ?

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 05/07/2021