Les escargots


Ce soir encore Kélyan demande à son ours un histoire pour bien dormir ;


""Il y a bien longtemps était un peuple d'escargots heureux. Ils vivaient dans une forêt secrète, sans souci des hommes, des pieds géants, des lourdes semelles qui piétinent les coquilles et les écrabouillent en quelques secondes.

Cependant, deux d'entre eux, Vapavite et Filedou s'ennuyaient et rêvaient de liberté et de grands espaces. Vapavite connaissait chaque arbre de la forêt et les fourrés n'avaient plus de secrets pour lui. Filedou n'en finissait pas de bailler sur les petits chemins dont il connaissait le plus petit brin d'herbe. C'est pourquoi, nos deux amis voulaient voyager et découvrir le monde dont ils avaient entendu parler, au-delà de la forêt secrète.

Avant de partir ils décidèrent de saluer l'ancêtre des escargots. Coquille Brisée les mit en garde : -" Réfléchissez ! Le monde est dangereux, rempli de dangers imprévisibles et d'embûches. "

Nos deux amis ne voulaient rien savoir. Coquille Brisée tenta de les persuader de rester dans la forêt mais rien n'y fit.Il n'est pire sour que celui qui ne veut rien entendre ! pensa-t-il. Renonçant à les faire changer d'avis l'ancêtre secoua ses vieilles cornes et décida de leur jouer un tour à sa façon.

Il avait quelques pouvoirs magiques. -" Ils ne veulent rien entendre ? C'est très bien. Par le pouvoir de ma coquille .grise et de ma bave coulante, devenez sourds quelques temps ! "

Les deux jeunes escargots, qui ne s'étaient aperçus de rien, se préparèrent pour le grand départ. Filedou prit son sac à dos à pois jaunes et Vapavite accrocha sa gibecière sur sa coquille. Après avoir salué leurs centaines de cousins et cousines escargots, nos compères s'éloignèrent de leur douce forêt.

Jamais ils n'avaient été aussi heureux et jamais leurs coquilles ne leur avaient parues aussi légères ! L'air était transparent, le ciel sans nuage et les fleurs douces et parfumées.

En chemin, une petite hirondelle piailla au-dessus de leurs têtes : -" Soyez les bienvenus, désaltérez-vous à l'eau fraîche de cette rivière ce sera bien agréable. "

Les deux amis, devenus un peu sourds par la magie de l'ancêtre, entendirent : - " Près de cette rivière il y a un animal effroyable ! " Le cœur battant les escargots s'éloignèrent rapidement.

Un peu plus loin, une petite souris grise, dans un champ de blé s'écria : -" Venez avec moi ici l'on fait des repas gourmands ! " Vapavite comprit : -" Sauvez-vous ! Ici vit un horrible géant ! "

Un hérisson, sur son édredon de feuilles, les interpella : -" Comment allez-vous, mes frères, par cette journée printanière ? " Bien entendu Filedou et Vapavite comprirent de travers : -" Sauvez-vous ! Ici se cache une terrible sorcière ! "Ils se sauvèrent sans demander leur reste !

Au bord d'une montagne un renard roux les apostropha : -" Bonjour à vous ! Soyez les bienvenus au pays de l'ourse blanche ! " Savez vous ce que Filedou entendit ? -" Méfiez-vous ! Ici commence le pays de l'homme aux semelles immenses ! "

Comment ! Ils avaient déjà échappé à un animal effroyable, à un horrible géant, à une terrible sorcière et maintenant il leur faudrait affronter un homme aux SEMELLES IMMENSES ! C'en était trop !

Filedou et Vapavite firent demi-tour. Leurs petites cornes en avant, ils coururent sans se retourner vers leur chère forêt. Et qui souriait dans ses moustaches d'escargot en les voyant revenir au village si vite ?Ce farceur d'ancêtre !

-" Voyez-vous, leur dit-il, il n'est pas utile d'aller chercher le bonheur ailleurs quand on l'a sur place ! Je parie que de sitôt vous n'êtes prêts à repartir ! "

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 25/11/2011