Contes Thaïlandais

Le Sage Sri Sanonchai

(d'après un récit de Watchara Deemee)

Un jour, le chef du village appela Sri Sanonchai pour savoir s'il était vraiment aussi sage que tout le monde le prétendait. Quand le sage fut devant lui, le chef lui promit des terres s'il répondait à toutes ses questions : on lui donnerait un chat, et il posséderait toutes les terres sur lesquelles le chat marcherait jusqu'au jour de sa mort. Le chef proposa des énigmes à Sri Sanonchai pendant toute une journée et toute une nuit, mais le sage ne fut jamais pris en défaut. Cependant, lorsqu'il réclama sa récompense, le chef lui donna un vieux chat malade qui, c'était clair, avait déjà bien plus que trois pattes dans la tombe. Comprenant qu'il avait été joué, Sri Sanonchai prit son bâton et frappa le chat qui prit la fuite avec les maigres forces qui lui restaient. Le sage le poursuivit dans une bonne partie du village jusqu'à ce qu'il finisse par rendre l'âme. Et c'est ainsi que, malgré la supercherie du chef, Sri Sanonchai devint propriétaire d'une grosse moitié du village.

 

La constellation de Dao Lukai

(d'après un récit de Pimchompoo Inlockfong)

 

Un grand-père et une grand-mère vivaient dans un village où ils élevaient des volailles, dont leur poule préférée qui venait de leur donner pas moins de sept magnifiques poussins. Les deux vieillards apprirent un jour qu'un moine hautement vénéré devait passer dans le village le lendemain, et ils se demandèrent ce qu'ils allaient bien pouvoir lui offrir comme aumône. Ils en arrivèrent rapidement à la conclusion qu'un tel homme ne méritait pas moins que leur plus belle poule. La poule entendit cela et se résigna à son sort, car les vieillards l'avaient toujours bien nourrie, et ils la sacrifiaient pour une bonne action. Elle expliqua tout cela à ses poussins en leur demandant de ne pas en vouloir au vieux couple et de continuer à les aimer. Mais lorsque la grand-mère mit la poule dans la marmite pour la faire bouillir, les sept poussins sautèrent dedans avec elle. Apprenant cela le lendemain matin, le sage moine dédia aux poussins la constellation de Doi Lukai (les Sept Etoiles) et expliqua à tous les villageois que l'on devait toujours être reconnaissant envers ses parents, et envers ceux qui vous nourrissent en général.

 

*

 

Le crabe qui ne marchait pas droit

(d'après un récit de Porntip Sudtana)

 

Un jour, une maman crabe qui vivait dans un champ emmena ses trois rejetons à la recherche de nourriture. Elle leur recommanda de la suivre et de marcher bien droit. A un moment elle se retourna et vit ses rejetons qui marchaient en zigzag. Furieuse, elle leur demanda pourquoi ils ne marchaient pas droit. Eberlués, les petits crabes répondirent qu'ils ne faisaient que la suivre, et que c'était elle qui marchait en zigzag. Une longue dispute s'en suivit dont on ne connaît (heureusement) pas les tenants et les aboutissants, toujours est-il que les parents doivent faire attention à être de bons exemples.

4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. jean marc 12/01/2016

dommage qu on peut pas faire copier coller

Ajouter un commentaire